Bon je remarque que mes cheveux plaisent a tout le monde j´ai donc decide de ne pas me les couper avant mon retour. Aussi je remarque que Roland Garros a fait son petit effet donc tout le monde me trouve des ressemblances avec Gustavo Kuerten (sauf groman qui l´a trouve en premier), donc ce serait pas mal que je ne sois pas associe a Dominique Rocheteau pendant l´euro. Ni a Polnareff pour les victoire de la musique ok!! ;) Merci a tous!!

Alors nous voila descendu vers le sud pour faire la tournee des villes de la sierra du centre du pays avec Cordoba et Mendoza.

26500844_mCordoba est une grande ville etudiante du centre il y fait chaud, on remet nos tong et ca c´est quand meme cool parce qu´en amerique du sud on a plutot tendance a avoir froid en tout cas dans l extreme sud et les andes, ce que nous faisons beaucoup. Bref, on reprend un rythme presque parisien mais en ete quand il fair Beau, c´est a dire pas souvent en fait. On se fait des bons petits restos sympa avec des petits aperos en terrasse bref, on glande tranquille. On se fait quand meme une petite visite d´une ville jesuite du coin mais n´importe laquelle Alta gracia, la ville ou le Che a passe son enfance. Eh oui on est un peu obsedes en ce moment par le Che je lis meme sa biographie de 800 pages ecrite en tout petit...

On a bien aime cette ville, comme le reste de l´argentine d´ailleurs...

On part ensuite vers Mendoza la ville des vins argentins, du coup on a picole... Je vous ai pas parle de ce que je vais nomme des “puces de lit” en fait on sait pas trop ce que c´est. Donc apres les mouche des sable des Philipines et de NZ, on est tombe sur d´autres insectes inconnu qui piques et qui gratte a mort. La premiere c´etait a el calafate le meme jour de la perte de l´archos periode un peu difficile pour nous bref... On est dans un Backpacker a Cordoba, c´est chiant ces etablissements pleins de gens cool du monde entier avecun staff qui vous parle uniquement en anglais, niveau authenticite proche du zero et proprete egalement. C´est le meme dans tous les pays du monde... La n´est pas mon probleme, il existe donc des betes etranges qui vous piquent pendant votre sommeil sur tout le corps et cela apparait en generale le lendemain voir le jour d´apres et ca gratte horriblement pendant 3 jours.

On trace donc a Mendoza avec nos piqures plein le corps et on se retrouve encore dans un p.... de backpacker. Du coup on decide de mettre un peu le prix pour se faire un hotel un peu plus sympa chez26501029_m l´habitant mais attention des habitants classe, Mercedes la maitresse de maison nous accueille avec le sourire et la gentillesse argentine habituelle. On lui demande si on peut se faire un tour dans les vignobles du coin pour picoler un peu toute la journee en faisant semblant d´etre des connaisseurs (merde on est francais apres tout on a une reputation a defendre), mais on se rend vite compte que nous sommes des forains dans un univers d´americains plein de sous. Le tour coute 150 USD par personnes bref notre budget pour vivre 3 jours dans la region. On se prend donc des velos de romanichelle sur la route qui est a peu pres la nationale du coin rempli de camions qui n´aime pas vraiment les velos. Bref c´est pas l´idylle mais on aura eu ce qu´on voulait !!

 

On quitte donc l´argentine presque en versant une larme et on passe le col qui est ferme un jour sur deux en26501283_m cette periode mais on a pris nos precaution on arrive au Chili avec un peu d´avance par rapport a notre depart vers l´ile de paques. Quand on arrive au chili le changement est radicale, temps digne d´un hiver parisien avec une temperature de 10 degre et de la pluie. On remet les tongs au fond du sac...

On s´arrete sur le chemin de santiago au port mythique de Valparaiso. La ville nous surprend, on s´attendait pas pas a trouver une ville aussi charmante et marque d´un enthousiame artistique generale. La ville est en fait entoure de collines sur lesquelles on monte par des ascenseurs quand on est une feignasse. Mais pour nous c´est “No pasaran” (decidemment le Che) on prend les escaliers. Les quartiers-collines dit “cerro” sont pleins de peintures murales plus ou moins politisees. D´ailleurs en parlant de ca on se rend compte qu´en occident on a perdu l´interet de la politique allegrement remplace par celui du portefeuille. Apres cette parenthese communisante (ah le Che quand tu nous tiens!!), on peut quand meme dire que Valparaiso malgre un temps pourri c´est tres beau, un vrai reve de bobos !!

On a fini par arriver a Santiago sous des trombres d´eau est j´ai pu me rendre compte que mes chaussures m´etaient absolument plus etanches a cause d´un trou qui a atteint aujourd´hui un niveau abbyssale mais en Bolivie tout le monde chausse du 38, eventuellement 40 max pour les grands de 1m60...

On part ensuite pour l´ile de paques...