Alors voila on est arrive en avion dans la capital la plus haute du monde avec un atterrissage a 4100m d altitude dans la partie haute de la ville. Bon mis a part, l´altitude qui fatigue on est vraiment mort parce qu´on a passe une nuit a l´aeroport de santiago a attendre que ca passe et que 6h du mat arrive pour prendre notre avion. Bref donc la mal de l altitude qu´on a ressenti a ete en fait assez faible sur nous mais ca nous a quand meme fait un peu mal a la tete avec un essouflement rapide a l´effort parce que la paz qui va de 3600m a 4100m comme vous pouvait l´imaginer ca monte et ca descend tout le temps.

La paz n´est pas vraiment la ville la plus exitante d´amerique du sud mais bon elle est quand meme assez folklorique avec tous ces femmes en tenues traditionnelles. On est donc reste 2-3 jours le temps de s´habituer un peu a l´altitude et de recuperer de notre nuit aeroportuaire et egalement le temps de se faire voler notre cher telephone portable genereusement offert par beau papa.

on s´est ensuite trace a Sucre une ville hyper agreable du sud du pays et pas vraiment en altitude (2600m) ce qui permet d´avoir un climat bien agreable. En plus pour une fois on a de la chance et on arrive pendant une fete des universites qui defile toute la journee et toute le nuit en tenu de scene en dansant sur des airs locaux. On fait a ce moment la connaissance d´une famille bolivienne de Santa Cruz lui est footballeur et elle ne fait rien avec un petit enfant de 4-5 ans on passe ainsi la soiree et la journee du lendemain avec eux et on pense les revoir quand on reviendra en Bolivie. Ils sont assez marrant lui est en arret maladie... en fait il s´est fait plantee dans la rue en se battant avec des gens de Sucre. En fait le probleme c´est qu´il vient de Santa Cruz la ville qui a demande son independance, ce qui ne passe pas tres bien chez les gens des haut plateaux. D´ailleurs on peut voir inscrit souvent a La Paz, Santa Cruz raciste !! ou Bolivia unida !! Bref ca suffit pour se faire planter alors que l´equipe pour laquelle il joue vient de perdre. En plus vive la medecine bolivienne, on l a recousue et renvoye chez lui alors qu il avait le poumon perfore bref c´est beau la modernite. On est egalement aller a un marche bien typique proche de Sucre pour pas faire que glander avec eux ...

On est parti ensuite a Potosi, la mine mythique de l´espagne colonial et on s´est fait un petit trip accompagne bien sure dans la mine... experience vraiment hallucinante avec tout le matos de mineur casque, dynamite, coca a macher, etc... On est descendu assez profond avec un guide hyper entousiate qui courent comme un tare parce que des mineurs sont en train de creuser, mais bon deja on mesure pas 1m20 comme lui donc pour suivre c´est pas evident et en plus on a pas la bouche pleine a craquer de feuilles de coca et a 4500m c´est toujours un pèu dur de courir dans le noir et la poussiere. Bref on est ressorti un peu fatigue avec de la poussiere plein le nez et les poumons pour experimenter Germinal. Et je dois dire que je comprend qu´il est fait la greve en France a cet epoque. D´ailleurs c´est la greve la bas aussi et c´est bien la merde pour partir du pays avec changement de bus et petite marceh au milieu d´un no man s land fait de mineurs greviste en train de picoler, de dormir, de jouer au foot au milieu de la route pleines de cailloux pour empecher tout passage et relaye par les transporteur camion entasse en file indienne bref on se sentait un peu a la maison... On a ainsi quitte la bolivie par la plus belle route qu´on est eu a faire  jusqu´a present au milieu des parc Sajama et Lauca pour rejoindre le Chili avec passage de frontiere a 4800m dans le froid.