Apres avoir recupere de ma tourista et avoir un peu visite bogota on est parti vers le nord sur la cote caraibes a l´assaut de Cartagena qui n´usurpe pas sa reputation de plus28296530_m belle ville d´amerique du sud. La vieille ville est entouree de remparts et a l´interieur des centaines de vieilles maisons coloniales de toutes les couleurs, un plaisir pour les yeux !! on revit un peu la chaleur aussi avec un bon 30-35 degre et une pluie quotidienne qui permet un bon 100% d´humidite. On part ensuite sur les iles rosario et sur la playa blanca on passe une nuit en hamac sur cette plage de reve allegrement defigure par les locaux qui developpe le tourisme un peu a la hate et sans reel notion de conservation de l´environnement. Par exemple je demande une poubelle sur la plage pour jeter la biere que je viens de m´enfiler et un type me la prend et me dis t´inquiete je m´en occupe et je le vois la balance 10m derriere la plage qui est en fait un peu une decharge. On a meme rencontre des touristes qui nous ont raconte que eux s´etait recus des bouteilles vides sur eux pendant qu´ils dormaient tranquillement dans leur hamacs... C´est sure sur les photos ca se voit pas...

Voila on est donc ensuite parti pour Santa marta a la recherche de la ciudad perdida. Bon je vous rassure on l´a trouve mais bon ca a ete la partie la plus folklorique du voyage. Le principe est simple on marche pendant 3 jours pour atteindre un site pre colombien dans la sierra nevada de santa marta on reste un jour la haut t on redescend en 2 jours.
28296599_mCa a commence par du comique pour finir a la limite du dramatique. En fait on est parti avec un italien qui vit en equateur et passionne d´oiseau, les mauvaises langues diraient qu´on pourrait l´invite a un diner de con mais il etait hyper sympa on a meme fini par etre au taquet nous aussi des qu´on voyait un oiseau. Mais le premier jour il y avait avec nous un groupe de 11 israeliens dans toute leur splendeur. Tout d´abord on a du attendre 12h pour un depart prevu a 9h avant de decoller parce qu´on les attendait et qu´il avait eu du mal a se lever pour cause de fete intense la veille. On arrive ensuite au village au debut de la marche et il commence a sortir, au restaurant ou on leur sert le dejeuner, tout l´artillerie lourde du fumeur de joint intensif en plein restaurant !!! Ensuite apres 2 min il explique au guyide et a qui veut bien l´entendre qu´ils sont la pour acheter de la cocaine... bref on commence la marche en les laissant a leur preoccupations de la plus importance, eux de toute facon ne monte pas a pied mais a dos de mules. Ils arrivent ensuite deux heures apres nous en chantant au campement apres que deux nana soient tomber de leur mule ce qui a beaucoup fait rire notre guide fou. il continue leur soiree dans le respect d´autrui proche du neant en ordonnant aux gens qui nous accompagne d´aller chercher des bieres situe dans la maison a 10m  plus bas en evitant de nous parler, en se servant des assiettes de bouffe ne permettant pas au suivant d´en avoir pour lui... bref de toute facon ils ne sont la que pour la "factory" cette espece de fausse fabrique de cocaine qui permet en fait de gouter le produit probablement achete a la ville en plaine apres une explication sur le processus de fabrication. Ils 28296941_mreviennent en encore en chantant dont le seul mot que je comprend et qui revient souvent dans leur chanson est "cocaine". Une de leur copine commence visiblement a faire un malaise mais ca n´a pas l´air de les interesser des masses. C´est moi qui vait la voir pour savoir si elle va bien et me bouge du hamac sur lequel je suis installe pour lui propose de se reposer. Ensuite une famille indienne vient et la c´est comme au zoo ils leur donnent a manger en les prenant en photos, leur donne meme du nutella en trampant leur doigt dedans pour que les enfants le tetent et se prenne en photo en meme temps. Bref, du tres lourd... Heureusement ils redescendent parce que "qu´y a t il a voir a part la factory?" ... Visiblement ils n´ont pas completement obtenu ce pour quoi ils etaient venus mais je vous rassure on les a revus en revenant, dans le village de taganga, village de pecheur un peu guetto a touriste aussi en train de trafiquer avec un serveur qui visiblement ne leur avait pas donne satisfaction sur le produit vendu qu´ils lui rendait en plein restaurant !!

Voila pour le passage comique, on s´est vraiment bien marre a admirer ce cliche du tourisme israeliens de la defonce... on a ensuite continue tous les trois avec l´italien et le guide. episode 2. Voyant que l´italien est 28297390_mfou d´oiseau il lui parle d´un endroit formidable plein d´oiseau de ses reves a 3h de detour de la route principal sur un chemin tres facile etc... mais il faut payer un extra parce qu´on engagerait un indien pour nous porter des affaires et qu´il faudrait payer le logement et aussi payer un droit de passage sur le territoire du chaman. L´italien est tellement a fond qu´il nous convaint en meme temps ca a l´air vraiment sympa son coin. Du coup, on devra redescendre le lendemain de la cite perdu mais elle semble pas immense donc la visite en matinee et en fin de journnee la veille suffit largement. Il faut savoir quand meme, pour vous raconter un peu les conditions de ce trek, qu´il fait tres chaud avec une humidite intense, il pleut tous les jours, on marche dans la boue toute la journee, on dort en hamac tous les soirs et bien entendu malgre notre odeur fetide cela ne suffit pas a eloigner les milliers de moustiques qui nous piquent par centaine... la derniere montee vers la cite nous oblige a traverse de nombreuses rivieres mais tout ca n´est que le debut. Le lendemain on redescend du site archeologique, et on entame le chemin vers le campement formidable, le chemin est sacrement physique avec une montee hyper pentu qui sous la boue fait que des fois tu n´arrives meme pas a monter. On glisse on se rattrape a ce qu´on peut mais toutes les plantes ne sont pas amicales, beaucoup sont plein d´epines. Ensuite, on enchaine sur une descente tout aussi tendu avec le guide qui fait des pari sur le nombre de fois ou on va tomber etc... Bref on arrive au campement, un peu fatigue apres 6-7h de marche, campement 28297712_meffectivement sympa mais les perroquets dont rever l´italiens ne sont pas la et n´existe pas dans la region selon les proprio du campement. Le guide nous assure que demain ce sera tranquille 3h tout plat. Mais des les premier metre du chemin des branche tombe entrave le chemin quand c´est pas des arbres entiers, on ouvre le chemin a la machette. Enfin j´appelle ca un chemin mais en fait on voit pas ou on met les pieds et on marche a flanc de montagne et c´est tres abrupte, parfois on tombe dans le precipice et on se rattrape encore comme on peut, un serpent "assez" dangeureux passe entre les jambes de l´indien qui ouvre le chemin on est de plus en plus rassures. On passe aussi des endroits avec de l´eau qui coule sur des roches de 15-20m de haut avec un espace qui ne depasse jamais le 10cm de large... Au bout de 5h en plein chemin on est attaque pas des mouche qui se mette dans nos cheveux et qui nous mordent la peau du crane.. Audrey craque!! elle insulte le guide en pleurant apres avoir longuement insiste sur le fait qu´il n´etait pas honnete de nous emmener ici sans nous avoir prevenu a l´avance.

On fini par arriver en manquant de se peter 10 fois la jambe au bout de 6-7h de marche eprouvante. Arrive en bas il nous demande l´argent qu´on lui devait et la Audrey refuse categoriquement de payer quoi que ce soit et le menace de se plaindre a l´agence. Une guerre psychologique s´installe entre nous et lui avec l´italien qui fait l´intermediaire car le dialogue et rompu. Il lui dit que de toute facon il sait comment recupere son argent. Du coup la derniere nuit je dors avec toutes les affaires importantes, argent appareil photo sur moi dans le hamacs pas terrible pour passer une bonne nuit. On s´arrange sur le paiement de la moitie et on se quitte le lendemain sur une mauvaise ambiance.

28297624_mApres toute ces emotions, un bon repos merite sur les plages nous attend. On va d´abord a taganga ou on fait un peu de plongee puis ensuite on va sur les plages du parc tayrona. Encore un endroit qu´il appelle parc alors que tu trouve des cannette de biere sur le bord des plages. Ils ont quand meme quelques progres a faire sur le respect de l´environnement mais bon...

On finira notre sejour dans un petit de village des haut plateau assez proche de Bogota ou on est recu par une colombienne encore plus adorable que les autres car ils sont tous tres gentils dans ce pays. Cette femme nous accueille les bras ouverts en nous embrassant tous les 5 minutes des qu´on va et qu´on revient de chez elle en nous servant du "mi amor" a tout bout de champs. En plus on tombe en pleine fete de village pour la celebration de la vierge de carmen. On est ensuite reparti vers Lima mais on aura fait un dernier stop a Bogota pour un dernier croissant et un dernier restaurant avec Maria Isabel et sa soeur.