Nous voila de retour au Perou et apres un bref passage a Lima ou on a pu profiter du quartier de Barranco bien sympathique qui est un petit village rattraper par la ville de lima, on est parti dans le nord dans la ville de huaraz. La bas c´est un peu le paradis du trekking et des sport de montagne, on se decide alors pour un petit trek de 4 jours dans cette magnifique chaine de montagne.

Le trek est assez facile, les etapes pas trop longues mais on doit quand meme passer le deuxieme jour un col a 4750m d´altitude. On part avec un groupe, un guide et un mec qui gere les anes qui porte la plupart de affaire, ce qui facilite un peu la chose et nous permet de marcher leger. Il n´y a pas enormement de chose a raconter les photos parle plus que du blabla mais le passage du col n´a pas ete de tout repos pour tout le monde. Personnellement, je m´en suis assez bien tire avec une legere nausee l´espace de 30 sec le temps de ralentir le rythme et c´est passer. Neanmoins, on se sent un peu a l´ouest en faisant des effort a cette altitude, un peu comme si on avait fume des substances illicites... Audrey n´arrivait plus a bien reflechir et parler anglais devenait difficile mais elle aussi n´a pas eu trop de probleme. En revanche un couple de francais qui etait avec nous dans le groupe ont eu plus de souci d´autant qu´ils venaient tout fraichement de debarquer de france 3 jours avant. Du coup, elle a eu droit a des vomissement le premier soir mais est monte jusqu´au col le lendemain sans trop souffrir, et son copain lui a cru mourir a la montee avec des maux de ventre terribles. Comme quoi le mal des montagne aka sorroche n´est pas un mythe. Heureusement notre guide nous gavait de mate de coca pour mieux nous aider a nous acclimater.

Sinon les gens dans le nord du perou sont particulierement sympathique et les prix plus doux aussi, ce qui nous a fait bien plaisir. Bon je suis desole mais tout s´est bien passe, pas de mesaventures comme lors de notre dernier trek, certes on sentait encore une fois mauvais car la temperature ambiante ne nous a permis de nous laver que le dernier jours et les niuits en tente etait froides et courtes. Malgre cela on serait bien reste un peu plus pour en faire un autre voire faire un sommet avec tout le matos (crampons, piolet, encordes, etc...) mais on doit aller recuperer nos copains qui debarque de France a Lima et ca ca fait plaisir, ca va envoye du lourd jusqu´au sud de la bolivie...